Nicolas Roux

finisher 2013


En tant qu’ambassadeur du Tour du Mont-Blanc 2018 et futur participant, je voudrais vous faire partager mon expérience de mon sur cette très belle épreuve très exigeante.
J’ai pris le départ de ce défi dans l’inconnue totale, ne sachant pas comment mon organisme allait se comporter sur une distance aussi longue. Et bien maintenant je le sais.
J’ai beaucoup appris sur la gestion de l’effort de l’ultra, aussi bien au niveau physique que psychologique. Il faut savoir tempérer ses efforts quand les sensations sont bonnes et rester fort mentalement aux moments les plus difficiles (et sur 12 heures, il y en a beaucoup).
L’alimentation, l’hydratation et la concentration sont tout autant primordiales. La gestion des variations de températures entre les fonds de vallée et le sommet des cols comme lors de mon édition (32° dans la vallée d'Aoste, 4° au sommet du petit Saint Bernard) est très importante. J’ai beaucoup appris aussi sur moi-même, j'ai été chercher des choses que je n'étais encore jamais allé chercher, j’ai vraiment puisé loin dans mon potentiel, dans le dépassement de soi.
Ce fut une expérience très enrichissante qui m’a apporté beaucoup de satisfaction et d’émotion.
Je reviendrai plus précisement sur chaque points tout au long des semaines a venir.
Bonne préparation et à bientôt